PARIS-TOKYO

aller-retour

Série photographique, noir et blanc, tirage gélatino-argentique sur papier baryté, réalisée à Tokyo en juin 2015

Exposée en Juillet 2015 à la Maison de la Culture du Japon à Paris

 

 

 

" PARIS-TOKYO ALLER-RETOUR


Trois photographes français, Richard Dumas, Guillaume de
Sardes, Chill Okubo, ont travaillé sur Tokyo, librement, sans
sujet imposé. Ils n’ont cherché qu’à témoigner de cette
expérience de l’altérité, de cette ville autre, à la manière de
Roland Barthes dans L’Empire des signes. Les photographies
qu’ils présentent aujourd’hui forment donc un véritable
« journal du regard », qui dessine en creux leur personnalité.


Richard Dumas s’est rendu plusieurs fois à Tokyo à la fin des
années 80 et durant les années 90. Les photographies qu’il y a
faites rendent compte de la ville dans sa dimension
architecturale. Une ville apparaissant, dans un paradoxe
volontaire, dépeuplée, réduite à l’essentiel. Au terme de ce
dépouillement, Tokyo est nue.


Franco-japonaise, Chill Okubo s’est à l’inverse attardée sur la vie
de quartier tokyoïte. Ce faisant, elle a voulu saisir l’envers de la
modernité japonaise. Un monde en train de disparaître. Sous
ses images passe une discrète mélancolie. Est-ce simplement
celle du crépuscule, ou bien celle de la japonaise qui, pour avoir
grandi ailleurs, retrouve un pays qui n’est plus vraiment le sien ?


Guillaume de Sardes a travaillé lui, au fil des jardins, dont les plus
anciens à Tokyo remontent au XVIIe siècle, sur une image rêvée
de la ville. Ce cadre intemporel est traversé par de jeunes
promeneuses. Mais là où aurait pu naître une féérie, c’est l’étrange
et l’ambigu qui s’insinuent doucement, ouvrant l’imaginaire du
regardeur à un Japon littéraire : celui de Kawabata et son
obsession de la beauté, de la solitude et de la mort. "

Cliquez sur l'image pour agrandir / Click on picture to enlarge

téléchargement.jpg
logo-l.png